Tenebros Poudlard Index du Forum
 
 
 
Tenebros Poudlard Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Retrouvailles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tenebros Poudlard Index du Forum -> Pré au Lard -> Boutiques -> Les trois Balais
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Enola Angel Lestrange
LA SECTE NOIRE

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2013
Messages: 20
Localisation: En Egypte
Féminin
Maison: Secte noire
Baguette: Drago
Gallions: 50
Patronus: Hibou Grand Duc
Grade: Première année

MessagePosté le: Lun 18 Aoû - 01:00 (2014)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Enola inspira profondément et serra la main de Léa, à côté d'elle. Elle allait enfin revoir sa sœur, après plus de trois ans de séparation, et la jeune espionne était anxieuse à l'idée de ne pas être à la hauteur des espérances d'Eleanor ou de constater les inévitables changements qu'avaient entraîné le temps et l'absence de famille et de mémoire. Elle sentit Léa lui presser les doigts en retour et Eva poser une main sur son épaule. Enola savait au fond d'elle que ses sœurs de cœur était presque aussi angoissées qu'elle, mais justement elle ne s'appelait pas Enola pour rien. Alors elle les remercia d'un signe de tête pour leur soutien et se dégagea doucement. Elle doutait que Léa et Eva la comprenne vraiment et se sentit plus seule que jamais. Sa petite soeur avait toujours été sa plus grande source d'amour et de fierté et - même si elle les aimait - Léa, Eva et son défunt fiancé, Jonathan, n'avaient jamais comblé le vide qu'avait laissé de sa disparition. Même Noemy n'en avait comblé qu'une partie.

Enola regarda autour d'elle, les trois espionnes se trouvaient dans le pub Les Trois Balais où Enola avait donné rendez-vous à Eleanor. Par la fenêtre, elle voyait les arbres en fleurs et les fleurs épanouies. L'été était bientôt là. La nouvelle ne pouvait que réjouir la jeune femme qui avait toujours préféré la saison chaude à l'hiver. Cela adoucit un peu son humeur quand elle perçu des pensées familière tout en étant inconnues et des yeux gris bien connu.

Enola se figea en regardant la jeune fille qui avait l'air d'avoir douze ans - alors qu'elle devait en avoir quatorze, à peu près - entrer dans le pub et scanner la pièce du regard. Celui-ci s'arrêta sur Enola qui déglutit difficilement, angoissée alors même qu'elle savait sa petite Mary dans le même état.

Ses doigts se refermèrent sur le collier en forme de clé qui pendait à son cou. Elle trouva un peu de réconfort dans ce toucher familier et son calme revint, du moins en surface. La jeune espionne ne savait pas si elle devait se lever ou faire un signe mais ne l'aurait de toute façon pas fait : elle était aussi efficacement pétrifié qu'avec un sort.
Sa petite soeur s'avança vers elle après les avoir contempler un instant et s'arrêta devant leur table, toujours en les dévisageant. Elle réfléchissait. Apparemment Elena Chase avait rempli son rôle car Mary essayait de mettre des noms sur leurs visages, et y réussit assez bien.

Elle finit par ouvrir la bouche et les saluer avec un sourire hésitant.

- Bonjour. Vous êtes bien Enola Lestrange, Eva Nott et Léa Gibbon ?

Eva hocha la tête avec un sourire et l'invita à s'asseoir tandis que Léa regardait la troisième femme d'oeil inquiet. Elle attendait cette journée depuis presque quatre ans et voilà qu'elle ne pouvait plus parler ? C'était à en hurler de rage.

Ce ne fut que lorsque Mary la frôla en s'asseyant qu'Enola retrouva ses esprits et sa mobilité. Elle parvint à réaliser que non ce n'était pas un énième rêve et que sa petite soeur, sa petite Mary était là. Devant elle. Vivante. Ses yeux se remplirent de larmes et elle dû se retenir de ne pas serrer sa soeur retrouvée dans ses bras. Parce que justement sa soeur n'était pas tout à fait retrouvée, il lui restait une chose à faire avant de pouvoir retrouver son Eleanor chérie. Ses doigts se détachèrent enfin de la clé et ses mains allèrent ouvrir le fermoir. Elle allait regretter la présence devenue familière et réconfortante du collier mais il devait retrouver sa propriétaire légitime.

Tandis que ses meilleures amies expliquaient la situation à Mary, Enola ferma les yeux et bougea ses lèvres au rythme des formules qui devaient changer l'empreinte magique du bijou - histoire qu'il ne consume pas sa nouvelle propriétaire - et rendre la mémoire à la jeune sorcière.
La clé semblait s'illuminer de l'intérieur au fur et à mesure des phrases prononcées par Nola. Puis elle décrue peu à peu et Angélique rouvrit les yeux alors qu'elle prononçait le dernier mot. Ses yeux s'illuminèrent brièvement avant de redevenir normaux.

Elle finit par se rendre compte que Mary la regardait étrangement mais décida de ne pas y faire attention. Elle lui sourit doucement.

- Bonjour Mary. Je suis ravie de te revoir. Que dirais-tu de récupérer tes souvenirs à présent ?

Elle lui tendit le collier mais ne le lui donna pas directement. Elle voulait que ce soit elle qui le prenne, de son plein gré. Elle voulait voir si sa petite soeur désirait vraiment retrouver ses souvenirs ou non.

_________________

Ma ~Fiche de Présentation~, mon ~Profil~ et pour me contacter: c'est ici!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 18 Aoû - 01:00 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mary Dallia
GRYFFONDOR

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2013
Messages: 465
Localisation: Dans mon dortoir
Féminin
Maison: Gryffondor
Gallions: 460
Patronus: Louve
Grade: Deuxième année

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 13:27 (2014)    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Mary s'était réveillée tôt ce jour-là : c'était un jour spécial. Non pas son anniversaire ou une quelconque autre fête. Non aujourd'hui, elle allait voir Enola Angélique Lestrange, sa grande sœur. Une sœur dont elle ne se souvenait pas et dont le second prénom hantait son esprit depuis plus d'un an mais que Mary mourrait d'envie de voir. Sans compter que cette même sœur avait les moyens de lui rendre la mémoire.

Elle allait enfin voir sa vraie famille (non pas que celle qu'elle s'était composée à Poudlard n'était pas vraie mais sa famille biologique comptait plus dans son esprit, surtout parce qu'elle lui était inconnue) et était autant joyeuse et excitée que qu'angoissée. Ce qui donnait un mélange explosif qui la rendit irritable toute la journée.

Ses amies n'avait pas cherché à comprendre et l'avait laissé tranquille, ce dont la jeune sorcière leur était reconnaissante. Elle avait passé la journée dans sa clairière à chercher à retrouver un peu de calme et de tranquillité, en vain.

Lorsque vint l'heure d'aller au rendez-vous, elle prit un passage secret et se retrouva à Pré-au-Lard en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Elle se dirigea vers les Trois Balais, en ayant bien pris soin de ne se vêtir que d'une robe sorcière classique.

Une fois à l'entrée du pub, elle scanné la pièce du regard, selon son habitude, et il s'arrêta bien vite sur un trio de jeunes femmes dont le maintien et la qualité des habits détonnaient parmi la foule. Mary avait aussi remarqué que leurs regards étaient fixés sur elle et elle les dévisagea à son tour. Des visages harmonieux - si elle laissait de côté le côté cruel que lui faisait voir son don de vision -, des yeux verts pâles, bleus ou encore gris acier, des cheveux bruns et ondulés, blond-blanc lisses ou encore blond-doré et bouclés. Des physiques différents mais des caractères semblables, ou presque.

La petite Gryffondor savait par Elena que sa sœur avait les mêmes yeux que les siens mais étaient son plus exacte opposé. Ainsi elle l'avait vite reconnu mais elle s'attarda un peu plus sur les visages des deux autres femmes.
L’une d’elle avait les cheveux tellement foncé qu’ils avaient des reflets bleutés et ses yeux étaient vert pâles. Son visage était avenant mais possédait… quelque chose qui l’enlaidissait légèrement, une touche de cruauté d’après l’expérience de Mary. Mary en déduit qu’elle avait un bon fond mais l’avait réprimé pour s’intégrer dans la Secte. De plus, à ses sentiments, elle pouvait comprendre que, si elle était cruelle, ce n’était jamais le cas avec sa famille ou ses proches.
L’autre avait les cheveux blond-blanc, à la mode des Malfoy hommes, et des yeux bleus pétillants. Son visage était respirant de bonne humeur mais, tout comme la précédente, une part d’ombre importante était présente. En fouillant ses sentiments, Mary pouvait voir que cette part d’ombre était la conséquence de la perte de personnes chères à son cœur et qu’elle en éprouvait de l’amertume. Cependant ce n’était pas seulement ça, elle aussi était capable de se montrer cruelle, pour protéger ceux qu’elle aimait, pour le plaisir tout simplement ou pour avoir ce qu’elle voulait. Elle devait être Léa Gibbon, celle qui avait assassiné le fiancé d’Enola par erreur. Et dont le père était le ravisseur de la petite sorcière. Une bouffé de haine monta à Sa pensée avant qu’elle ne se calme : ce n’était pas le moment.

Elle finit par se reconnecter avec la réalité, leur sourit timidement et les salua. Seules Eva Nott (la brune donc) et Léa Gibbon répondirent tandis qu’Angélique restait figée, il fallut que Mary l’effleure accidentellement pour qu’elle reprenne ses esprits. La Gryffondor avait deviné pourquoi sa sœur était pétrifiée et, même si elle avait préféré ne pas s’attarder sur ses traits – de peur de ce qu’elle allait y trouver, après tout Enola était loin d’être une enfant de chœur –, elle avait rapidement compris qu’elle était choquée. Ce qui la tourmentait plus c’était pourquoi. Parce qu’elle la revoyait après quatre ans d’absence ? Parce qu’elle décevait ses attentes ? Et dans ce cas-là, pourquoi ? Ca suffit. Ce n’est pas le moment de se tourmenter l’esprit pour ça.

La jeune sorcière écouta distraitement les deux amies de sa sœur lui expliquer tout ce qu’elle savait, regardant Enola psalmodier du coin de l’œil. Elle leur accorda soudain toute son attention. Elles avaient dit quoi ? Elle leur demanda de répéter. Elles le firent. Le visage de Mary se vida de toute couleur.


- Je ne peux pas y croire. Murmura-t-elle.

Eva confirma pourtant et demanda ce qu’il y avait. Mary sortit sa baguette et lança un sort qui fit apparaître une photo qu’Il lui avait envoyé après son unique désobéissance. On y voyait un homme mort et tordu de douleur. Un homme qui ressemblait traits pour traits à Jonathan, le second fiancé d’Enola.
Léa releva les yeux de la photo et interrogea Mary d’une voix blanche.


- Où as-tu eu ça ?
- C’est lui ?
- Où as-tu eu ça ? répéta-t-elle.
- C’est Lui qui me l’a envoyé comme punition : je lui avais désobéi.
- Qu’est-ce que tu avais fait ?
- Je… J’avais laissé échapper que j’étais Lycanthrope or, il me l’avait défendu. Je… je ne pensais pas qu’il allait vraiment le faire ! C’est… c’est ma faute s’il est mort. Mais… est-ce que c’est vraiment lui ?

Eva hocha la tête et ajouta que la seule chose qui différenciait la photo de la scène était l’absence de salamandre dessinée. Mary se prit la tête entre les mains mais ne pleura pas. Elle ne connaissait pas cet homme et, malgré ses regrets, elle ne parvenait pas à être vraiment chagrinée. Juste de la peine pour le gâchis d’une vie et pour la tristesse de sa sœur.

Elle soupira et releva la tête juste à temps pour surprendre les deux femmes se jeter un regard entendu et se tourner vers Enola qui continuait à psalmodier et ne faisait aucunement attention à la discussion près d’elle. Elle continua ainsi quelques instant avant d’ouvrir les yeux (qui frappèrent encore Mary par leur ressemblance avec les siens) et sourit à cette dernière, qui lui rendit son sourire.


- Bonjour Mary. Je suis ravie de te revoir (Mary hocha la tête avec un sourire mais se demanda si elle aurait été ravie en sachant que son fiancé avait été tué par sa faute). Que dirais-tu de récupérer tes souvenirs à présent ?

Enola lui tendit son collier et Mary s’en saisit après une infime hésitation. Elle le mit autour de son cou et attendit. Il ne se passa rien pendant les premières secondes mais bien vite, une chaleur envahit tout son être qui lui fit faire un sourire de ravissement. Tous ses souvenirs revenaient dans la joyeuse ambiance qui avait toujours caractérisé Mary. Pas forcément dans l’ordre mais tous lui apportaient un petit quelque chose qui la faisait se sentir entière. Elle se revoyait enfant, faisant pleins de bêtises puis incriminant les autres avec l’aide de sa grande sœur. Puis faisant ses premiers pas de Loup, en riant de l’air étonné de sa mère et d’Angel devant sa taille gigantesque. Jouer avec les elfes de maison, grimacer devant la nourriture normale et mangeant des kilos et des kilos sous sa forme de Louve. Embêter Angel et ses amies ou jouer et s’amuser avec elles. Réconforter Léa après la mort de Mortimer et aider Angel à lui rendre son goût de la vie. Ou tout simplement apprendre, être calme (de temps en temps) et faire du piano, son instrument de prédilection.

Eleanor/Mary porta un regard émerveillé et affectueux sur sa grande sœur adorée et se jeta à son cou en riant de ravissement.


_________________
Je crois aux actes de courage ordinaire,
Au courage qui pousse une personne à prendre la défense d'une autre.



Ma ~Fiche de Présentation~, mon ~Profil~ et pour me contacter: c'est ici!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:03 (2017)    Sujet du message: Retrouvailles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Tenebros Poudlard Index du Forum -> Pré au Lard -> Boutiques -> Les trois Balais Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com